Le Label Finansol garantit la solidarité et la transparence des produits de financement proposés par FinanCités.

Financites
 

Le Capital Investissement

 
  • Le capital investissement qu’est-ce que c’est ?
 
Le capital investissement nait de la collaboration entre un entrepreneur et un investisseur : en contrepartie d’un apport financier en fonds propres, l’investisseur va acquérir des actions de la société et en devenir actionnaire, aux côtés de l’entrepreneur.
L’ouverture du capital permet de financer les entreprises dans différentes phases de leur vie et de leur développement : leur démarrage, leur croissance, leur redressement voir leur sauvetage.
L’objectif de l’investisseur sera de céder ses actions en réalisant une plus-value au bout d’une période de 3 à 7 ans, généralement.
 
 
  • Ouvrir son capital ? Oui mais pourquoi ?
 
Les fonds propres sont des ressources financières durables, qui « appartiennent » à l’entreprise et- sur lesquelles elle va pouvoir bâtir son développement. Ils permettent de financer ce que les banques ne financent généralement pas : le besoin en fonds de roulement et les investissements immatériels, comme les recrutements, le développement commercial, les actions de communication, etc.
 
En ouvrant son capital, l’entreprise va pouvoir renforcer ses fonds propres et ainsi financer son développement. L’ouverture du capital présente aussi un avantage stratégique : l’investisseur va apporter son point de vue et ses recommandations stratégiques et permettre à l’entrepreneur de porter un regard plus critique sur sa société pour la faire évoluer.
Par ailleurs, réussir à convaincre un investisseur est un gage de crédibilité de l’entrepreneur auprès de ses fournisseurs et de ses clients.
Enfin, l’entrepreneur va avoir la possibilité d’accéder à un nouveau réseau et ainsi agrandir le sien.
 
 
  • Quand dois-je faire cette démarche ?
 
Il n’y a pas « un bon moment » pour ouvrir son capital. Cette démarche doit se faire au moment où l’entreprise en a besoin. Pour certaines elle viendra au bout d’un an d’activité, pour d’autres après plusieurs années.
L’ouverture du capital devient généralement nécessaire lors du passage d’un cap : besoin d’accélérer sa croissance afin de conservation une longueur d’avance sur son marché, besoin de se redimensionner pour pouvoir recruter, besoin de se recapitaliser de manière à assainir une situation financière dégradée. Autant de motifs qui justifient une levée de fonds.
 
 
  • Comment procéder ?
 
Avant d’ouvrir son capital, l’entrepreneur peut se renseigner sur les potentiels investisseurs, notamment sur la provenance de leurs fonds, leurs références, les entreprises qu’ils ont déjà financées, tout ce qui peut permettre à l’entrepreneur de s’assurer du sérieux et de la confiance qu’il va pouvoir placer dans l’investisseur.
Il est indispensable de construire un business plan cohérent, à la fois réaliste et volontaire,, présentant le projet de développement proposé à l’investisseur.
 
Au cours de ce processus, l’entrepreneur devra négocier la valorisation de sa société (en fonction des performances de sa société, de son potentiel, de ses actifs etc.) qui déterminera le prix d’acquisition des actions par l’investisseur.
 
Si le deal se concrétise, l’investisseur et l’entrepreneur négocieront ensemble les termes d’un pacte d’actionnaires qui encadrera leurs relations pendant la durée d’investissement, particulièrement les modalités d’information des associés et de sortie de l’investisseur.
 
Le capital investissement suppose aussi des engagements réciproques.
L’investisseur souhaite généralement avoir une implication réelle et continue dans les activités de l’entreprise et accompagne son évolution. Côté entrepreneur, collaboration et transparence sont essentielles afin que « le mariage » au service du succès de l’entreprise fonctionne.